top of page
Rechercher

Enjeux et solutions pour une transition équitable en mobilité durable

Dans le cadre du deuxième Sommet Climat Montréal qui s'est tenu au Grand Quai du Port de Montréal, les 09 et 10 mai 2023 , j'ai eu le privilège d'animer la conférence : Enjeux et solutions pour une transition équitable en mobilité durable, organisée par Coop Carbone.



UN PANEL D'EXPERTS


Au mois de janvier de cette année, lorsque Théophil Haberstroh, directeur de programme - Nouvelles mobilités à la Coop Carbone m’a parlé de cet atelier : Enjeux et solutions pour une transition équitable en mobilité durable, mille et une questions m’ont traversé l’esprit, à savoir comment animer et lancer cet échange avec les experts panélistes :

  • Laurence Parent, Conseillère d'arrondissement, Le Plateau-Mont-Royal, District de Lorimier, Présidente de la Commission sur le transport et les travaux publics, Vice-présidente de la Société de transport de Montréal

  • Florence Paulhiac Scherrer, Professeure à l’UQAM et Titulaire de la Chaire internationale sur les usages et pratiques de la ville intelligente (ESG UQAM)

  • Papa Amadou Touré, Directeur général de Caravane et membre honoraire de Vélo Québec

  • Blaise Rémillard, Responsable mobilité et urbanisme au Conseil régional de l’environnement de Montréal et membre du groupe de travail sur la démotorisation de Transition en commun

  • Raouf Sadeddine, Conseiller stratégique chez Coop Carbone



UNE MISE EN CONTEXTE À TRAVERS DES LIEUX GÉOGRAPHIQUES DIFFÉRENTS


Dans mon rôle d'animatrice, j'ai lancé une série de questions pour mettre en relief la complexité et les enjeux de mobilité dans différents contextes géographiques. Cette introduction cadrait d'ailleurs avec l'exposition qui s'est tenue à l'occasion du Sommet. Intitulée La seule chose qu'il te faut de plus, cette exposition mettait en valeur le travail de Karine Gibouleau qui traite de l'accumulation de biens dans les sociétés occidentales et des répercussions sur l'écosystème planétaire.




Se questionner sur les enjeux de mobilité ailleurs et revenir dans le contexte montréalais. Telle était ma phase introductive, avant de laisser toute latitude aux panélistes sur les travaux en cours et à venir à Montréal.


Qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire : Enjeux et solutions pour une transition équitable en mobilité durable, pour mes parents et les voisins qui habitent à la campagne en Guadeloupe, où tous les grands commerces sont situés à plus de 10 km de leur domicile, où les transports publics sont rares, où le co-voiturage n'est pas si facile ?


Que peut bien vouloir dire : Enjeux et solutions pour une transition équitable en mobilité durable, pour celles et ceux qui vivent dans des cités semi-lacustres comme à Ganvié, Sô-Ava, au Bénin ou plus de 100 000 personnes vivent à la fois sur l’eau et sur la terre ferme. Lieux où la circulation se fait en barque motorisée (ou non) et autres véhicules à moteur.


Que peut bien vouloir dire encore : Enjeux et solutions pour une transition en mobilité durable, dans une grande ville comme Lagos, au Nigéria, qui compte plus de 20 millions d'habitants, où les embouteillage sont monstrueux ?


Mais que peut bien vouloir dire : Enjeux et solutions pour une transition équitable en mobilité durable, pour des personnes réfugiées à Montréal qui ont fui leur pays à cause de la guerre, de l’insécurité et même pour des causes climatiques ?


Que peut bien vouloir dire : Enjeux et solutions pour une transition équitable en mobilité durable, pour les grand-mamans et les grand-papas qui se sentent isolés à Montréal Nord et ailleurs dans la ville ?


Que peut bien vouloir dire : Enjeux et solutions pour une transition équitable en mobilité durable, pour des personnes de Montréal qui sont en situation de handicap?


Enfin, que peut bien vouloir dire Enjeux et solutions pour une transition équitable en mobilité durable pour des personnes qui habitent Montréal et qui sont non binaires, lesbiennes, gaies et bisexuelles…?


Finalement, qu’est-ce qu’on met dans les concepts, le vivant, les actions concrètes ?



L’objectif global de notre conférence était de continuer à sensibiliser les acteurs de la mobilité durable aux impacts voire aux effets rebond de leurs initiatives sur les populations les plus vulnérables.


Dans un contexte montréalais, c'était aussi l’occasion pour nous de :


- Présenter et expliquer les obstacles systémiques à une transition juste et équitable en matière de mobilité


- D’illustrer ces enjeux à travers des exemples concrets et sur différents volets, p. ex. : géographiques, technologiques et financiers


- Présenter les grands groupes de solutions pour résoudre les problèmes soulevés.


Nos experts panélistes ont apporté des réponses et le public a été très à l'écoute.


Merci à Coop Carbone de m'avoir donné cette opportunité d'animer cette belle rencontre.




17 vues0 commentaire

Kommentare


bottom of page