Développement | Communication | Recherche - action

Mélina-Seymour.png
melinaseymour

Mélina a un parcours atypique, résolument engagé auprès de personnes vulnérables depuis de nombreuses années. 

Née en Guadeloupe, en 1982, Mélina est originaire de la Ville du Moule, en Grande-Terre. Mère de trois filles, elle vit désormais au Québec, au Canada. Très investie dans le milieu associatif depuis l'âge de 15 ans pour faire entendre la voix des jeunes au plus haut niveau des autorités en Guadeloupe, elle devient animatrice dès ce jeune âge. D'abord dans une radio associative (Cosmique One, 93.7 FM), puis à la télévision (Canal 10); ensuite à l'occasion de conférences dans les écoles, les associations et les séminaires aux Antilles, en France hexagonale, et plus récemment, au Canada, au Togo et au Bénin, dans le but de promouvoir une jeunesse active et dynamique. Son engagement associatif auprès des jeunes est son cheval de bataille depuis plus de 20 ans. Parmi les trois ouvrages qu'elle a écrits, deux leur sont consacrés (Je peux le faire et Jeunes d'Outre-mer, le cas de la Guadeloupe), en plus de l'écriture de la préface du livre, Les défis de notre génération : Appel à la jeunesse pour l'Action, dont l'auteur est le béninois José Herbert Ahododé.

 

Au fil du temps, elle a compris la force de la transmission des savoir-faire entre aînés et jeunes. Sa mère y a grandement contribué ; car accueillante familiale à domicile durant plus de deux décennies (26 ans exactement). Mélina a donc côtoyé dès son adolescence, aînés et adultes handicapés, souffrant parfois de pathologies (Alzheimer, Parkinson, diabète...). Cette proximité avec les personnes du grand âge et vulnérables a développé ses qualités humaines et  son envie de développer des activités socioculturelles inclusives et intergénérationnelles. Avant d'arriver au Québec, avec l'organisation  ''Jeunes et Aînés Solidaires'' (2016-2017, Guadeloupe), elle renforce la programmation d'activités intergénérationnelles et met en place des ateliers pour lutter contre l'âgisme.

Sur le plan professionnel, actuellement, elle est la Directrice de la Chaire publique AELIÉS et Chargée du projet NÉO, à l'Université Laval. Auparavant, Mélina a exercé successivement les fonctions suivantes : agente de développement communautaire (Mission Régénération, Contact Aînés), directrice d'ONG (Africa Mondo Bénin), chargée de coopération régionale (Conseil régional de la Guadeloupe), détachée au Consulat général de France à Québec, directrice de cabinet (Mairie de St-Louis de Marie-Galante), directrice d'un organisme à but non lucratif (Jeunes et Aînés Solidaires, Guadeloupe), journaliste TV (La Une Guadeloupe et Canal 10), rédactrice en chef TV (Canal 10). Bien que plus à l'aise dans le secteur social et de l'économie solidaire, elle aime entreprendre et mettre sur pied des initiatives entrepreneuriales ayant une valeur ajoutée. Elle s'est investie dans les médias, le commerce, et elle a également fondé et géré un établissement de restauration où l'art culinaire et l'art visuel étaient réunis.

Sur le plan universitaire, depuis la session été 2022, Mélina est étudiante au doctorat en sciences géographiques, à l'Université Laval, à Québec. Ses domaines de recherche sont: la géographie humaine, la géographie de la santé, l'adaptation aux changements et à la variabilité climatiques, les dynamiques résidentielles et le vieillissement. Elle s'intéresse particulièrement à l'impact des changements climatiques sur les personnes âgées, en milieu urbain, du Nord au Sud.

En 2021, à la suite d'une reprise d'études, elle obtient un Master Sciences Humaines et Sociales, mention Études du développement, parcours Études Interdisciplinaires des Dynamiques Africaines (MIDAF),  à  l'Université Bordeaux-Montaigne (Pessac, France). Son mémoire de recherche porte sur ''la coopération décentralisée franco-béninoise impulsée par des organisations de la société civile''. Son terrain de recherche est l'écosystème du milieu lacustre de la commune de Sô-Ava, au Sud-Est du Bénin. Ce parcours a été une belle opportunité pour elle de mettre en exergue ses activités associatives dans ce milieu géographique à travers l'ONG Africa Mondo Bénin, et de bénéficier d'apports théoriques et académiques à fortes valeurs ajoutées dispensés par les enseignants du MIDAF, à Bordeaux-Montaigne.

Elle est également titulaire d'un DEUST Communication et Économie Sociale, obtenu en 2007, à l'Université de Picardie Jules Verne - UPJV (Amiens, France).

Finalement, Mélina a un parcours atypique, résolument engagé auprès de personnes vulnérables depuis de nombreuses années. De façon plus spécifique, depuis cinq ans, Mélina essaie d'aider plusieurs associations caritatives en Afrique centrale et en Afrique de l'Ouest, notamment celles qui oeuvrent aux côtés des jeunes filles et des femmes. Elle possède une capacité à fédérer plusieurs acteurs, locaux ou internationaux, autour de divers projets, avec des équipes pluridisciplinaires.  Elle est une force de propositions et elle sait conduire un projet de façon autonome ou en équipe, tout en mettant les atouts de ses collaborateurs en valeur.  Son expérience, à partir de 2018, avec des communautés lacustres du lac Nokoué au Bénin l'interpelle, et la résilience des femmes dans cet écosystème l'invite à contribuer à la recherche - action pour aider à trouver des solutions pérennes pour ces populations. 

" Prendre de la distance avec la ''passion - action'' en tant qu'activiste socioculturelle et passer à la "recherche-action" est le but recherché désormais. En effet, après plus de 25 années de pratique communautaire à organiser de façon récurrente toutes sortes d'activités pour contribuer au mieux-être des populations, je me rends compte que les problématiques sont identiques, et parfois s'aggravent (isolement, préjugés, violence, libertés malmenées, changements climatiques, racisme, vulnérabilité des jeunes, des femmes, des aînés...). Analyser en profondeur nos problématiques de société à travers les sciences humaines et sociales est un chemin qui me semble approprié rendue à cette étape de ma vie. Dans le cadre de mes recherches en sciences géographiques à l'Université Laval, après une fine analyse des travaux antérieurs, je veux contribuer, aux côtés des acteurs gouvernementaux et internationaux, à l'amélioration des conditions de vie et à une meilleure adaptabilité des aînés en milieu urbain, face aux effets néfastes des changements climatiques.'' Mélina Seymour, Québec, Qc, Mars 2022

---

Encore plus d'info ici