Antilles - France - Canada - Afrique

Mélina

Seymour

Attaché de presse :

Julien SERRU +33  6 62 49 27 25

© 2017-2019. Tous droits réservés. Mélina Seymour 

Conférence à Québec, Jeunes d'Outre-mer, le cas de la Guadeloupe

April 23, 2018

C'est l'intitulé de mon premier ouvrage paru aux Editions Nestor en janvier 2016, et c'est aussi le thème abordé lors de la conférence organisée par l'Association Québec France - Québec, le 22 avril, dans la ville de Québec.  Cette association achève son année dédiée à la Guadeloupe, et c'est avec bonheur que j'ai pu exposer le cas de la jeunesse guadeloupéenne aux Québécois.

 

Jean-L. Lefebvre, Président de l'Association Québec France - Québec  a convié ses membres à participer à cette conférence que j'ai animé avec un public québécois fin connaisseur de la Guadeloupe, pour y avoir séjourné plusieurs fois pour certains participants.  

 

J'ai passé en revu la situation sociale des jeunes guadeloupéens à travers les chiffres du chômage, des emplois occupés, de l'entrepreneuriat, de l'économie...mais aussi à travers les témoignages contenus dans mon ouvrage. 

Selon les chiffres de l'Insee datant de mars 2017, en Guadeloupe, le chômage touche surtout les jeunes actifs, soit 47 % d’entre eux. Le chômage concerne 24 % des actifs en moyenne en 2016, comparable à 2015 et 2014. C’est la région des Antilles-Guyane où le taux demeure le plus élevé. Le taux de chômage des femmes reste plus élevé que celui des hommes, mais si la tendance est à la diminution.

 

Parmi les témoignages contenus de mon livre, il y a celui de Steve Fola Gadet, universitaire, auteur et rappeur : "J'ai des amis qui ont fait de la prison et je suis resté en contact avec eux par courrier. J'en ai connu trois dans ce cas. Je pense que c'est important de les encourager à rebondir, à tenir le coup pour avoir une autre chance." Page 53 - Jeunes d'Outre-mer, le cas de la Guadeloupe -  

 

Pour le jeune guadeloupéen  Yoann S.,  pédiatre et chef de clinique dans le service de réanimation néonatale d'un hôpital parisien, sa réponse à ma question : "Quels sont les freins d'un retour au pays pour les jeunes Guadeloupéens qui résident en France à l'étranger ?" est la suivante : Les opportunités professionnelles ne sont pas du tout les mêmes. J'ai aussi vécu en Espagne et au Canada. J'avais envie de mobilité. Quand on voyage et aussi facilement tout en étant sur le continent européen, on a moins envie de revenir définitivement au pays." Page 100 - Jeunes d'Outre-mer, le cas de la Guadeloupe -

 

C'est autour de cette réalité que nous avons évoqué "le cas de la jeunesse Guadeloupéenne". En dépit des difficultés propres à la Guadeloupe, les jeunes guadeloupéens donnent le meilleur d'eux-même, ils sont actifs, entreprenants, champions du monde dans les grandes compétitions sportives internationales et très volontaires dans le milieu associatif et solidaire. 

 

Cette rencontre a duré 3h00 environ, au restaurant Montégo, à Québec. 

 

 

 

#conference #quebec #jeunesse #guadeloupe #antilles #outremer #melinaseymour #france 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Union pour la réussite du Mois de l'Histoire des Noirs 2020 à Québec et en Afrique

September 21, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives