top of page
Rechercher

9e édition du Carrefour international des arts et marchés Africains

Lorsque Karim Cissé, artiste musicien Ivoiro-québécois bien connu de Québec m'a sollicité pour être la marraine, en mai 2023, de la 9e Édition du Carrefour international des arts et marchés Africains (CIAMA) qu'il organise, je me suis accordée un temps de réflexion.




Les personnes qui me connaissent savent que quand je dis "oui" pour participer à l'organisation d'un évènement, c'est un "oui" franc et entier. Je suis là, du début, jusqu'à la fin, sauf cas extrême hors de mon contrôle.


J'ai été parfois très déçue par l'implication et les retours largement insuffisants de certaines personnes que j'ai choisi par le passé pour être parrain ou marraine d'évènements que j'ai eu la chance d'organiser. Avec du recul, en tant qu'organisatrice d'évènements internationaux ayant un peu plus d'expériences,

je sais maintenant qui et comment choisir des personnes pour porter plus haut, et avec de belles valeurs, mes évènements.

En effet, pour moi, accepter d'être parrain ou marraine d'un évènement est un engagement qui te lie à la personne en charge du projet, de la préparation, jusqu'au débriefing, après l'évènement.

Il ne s'agit pas simplement de relayer l'affiche de la manifestation que l'on parraine sur les réseaux sociaux, mais d'une vraie implication qui se manifeste également dans la programmation, dans la mobilisation de ses proches, de ses amis et autres personnalités en s'assurant réellement de leur participation à la dite activité.


Ceci dit, chaque promoteur à sa propre ligne directrice et ses propres attentes. Je reconnais que si les miennes n'étaient pas comblées, c'est que mes besoins n'avaient pas été clairement identifiées.


MARRAINE DE LA 9e ÉDITION DU CIAMA


Ce sont en partie pour les quelques raisons citées ci-haut que j'avais pris le temps de réfléchir à mon implication dans la réussite de la 9e édition du CIAMA. J'ai dit "oui" au promoteur Cissé; et donc mon implication fut pleine et sincère dans la préparation, jusqu'après l'évènement qui s'est déroulé les 13 et le 14 mai, au District Saint-Joseph dans la Capitale Nationale.


J'ai d'ailleurs aimé partagé cette responsabilité avec Guelmbaye Ngarsandjé, qui lui, en était le parrain. Quoi de mieux qu'un couple Guadeloupe - Tchad, à Québec, pour faire la promotion des arts et des marchés africains, ici au Québec ?!



Pour lancer la 9e édition du CIAMA, j'ai proposé à Karim d'organiser une conférence sur l'Art et Intelligence Artificielle, avec la participation d'experts et de professionnels de l'art. C'est avec enthousiasme qu'il a accepté. Nous étions donc à l'affiche pour "jaser"avec le monde!



À travers cette conférence, j’ai pu montrer concrètement comment j’utilise l'IA pour m'aider à financer mes projets de développement. Je montrais ci-dessous comment je suis passée de l’art thérapie à l’africanfuturism (le futurisme africain) et le futurisme caribéen. Ce fut vraiment une belle conférence d'ouverture appréciée du public, curieux d'en savoir plus sur l'IA.



JOUR DE FÊTE DES MÈRES AU COEUR DU CIAMA 2023


Le 2e jour, dimanche de fête des mères, les dynamiques personnes qui tenaient les différents stands, les nombreux artistes, les invités d'honneur et tous les présents ont célébré dans une très belle ambiance chaleureuse ce rendez-vous de la communauté amoureuse de l'Afrique et de son Art.


Bravo et MERCI Karim Cissé pour cette Édition hors du commun du CIAMA.

La marraine que j’ai été à l’occasion de cet événement est fière de cet artiste, de son humanité et de sa volonté de créer à Québec une belle institution des arts africains dans la Capitale-Nationale.

C'était une belle activité familiale et culturelle pour rehausser l’éclat de la diversité québécoise à travers nos identités africaines et afro-caribéennes.



Rendez-vous en 2024 pour une édition encore plus riche!

9 vues0 commentaire
bottom of page