Rechercher
  • SEYMOUR MELINA

Invitation à l'afro-optimisme en période de crise Covid-19

Si le monde actuel n'a plus en mémoire les grandes épidémies de maladies infectieuses dans l'histoire de l'humanité telles que la peste, le choléra, la variole, ou encore la grippe espagnole, en 2020, le virus appelé Covid-19 vient rappeler au monde entier la fragilité des êtres et la fracture des frontières érigées par les gouvernants. Plus récemment, en Afrique, le virus Ebola découvert pourtant depuis 1976 est considéré par l'Organisation Mondiale de la Santé d' "urgence de santé publique de portée mondiale" en août 2014. Plusieurs chefs d'États occidentaux considèrent qu'Ebola représente la plus grave urgence sanitaire de ces dernières années. Le bilan de l'OMS recense au total au moins 28 000 cas pour plus de 11 000 décès et plus de 10 000 survivants avec des séquelles. Autant dire que le Coronavirus (Covid-19) a déjà largement dépassé ce stade avec près de 20 000 décès dans le monde.

POURTANT...

Africains ou caucasiens, on se croit toujours les maîtres du monde, capables du meilleur comme du pire. Capables de commettre les pires atrocités, détruire la réputation de quelqu'un, plonger dans la désolation des familles entières et dans le même temps, nous sommes capables de montrer de la compassion, de faire preuve d'humilité et nous arrivons même à pardonner. L'Afrique qui a déjà essuyé tant de larmes et qui continue de relever tant de défis, d'épidémies et de blessures est-elle en droit d'espérer et d'oser croire que ses enfants vont s'unir et se mettre ensemble pour faire face aux pandémies qui frappent l'humanité ? Ce minuscule virus appelé Covid-19 qui entraîne dans la tombe, pauvres et riches, jeunes et vieux, femmes et hommes, noirs et blancs, va-t-il permettre à celles et ceux qui s'en sortiront vivants de prendre conscience que nous devons changer de paradigme pour notre propre survie ?

ET SI L'ÉPIDÉMIE COVID-19 RENFORÇAIT LES LIENS ENTRE AFRICAINS ET AFRO-DESCENDANTS...

En tant qu'Africains et Afro-descendants, entre nous, comment va s'organiser la solidarité dans nos pays respectifs qui regorgent de plantes médicinales ? Est-ce que nous ferons plus de bien autour de nous, est-ce que nous serons plus reconnaissants envers l'Univers pour le souffle de vie qui nous anime, est-ce que nous serons vraiment plus solidaires quand on sait que l'argent, le matériel, la situation professionnelle de l'autre sont d'abord aujourd'hui ce qui conditionne nos interactions sociales ? Allons-nous davantage encourager, féliciter et reconnaître nos soeurs et frères qui oeuvrent sur et pour le continent, au lieu de les critiquer, de les mépriser et de colporter des ragots sur eux ? Hôpitaux, centres de soins, gouvernants, agriculteurs, producteurs et autres acteurs dans nos sociétés allez-vous faciliter la vie de nos concitoyens en cette période de confinement qui est en cours ?



SOYONS BIENVEILLANTS LES UNS ENVERS LES AUTRES...


Quid des leçons que nous tirerons de cette catastrophe sanitaire et humaine en tant qu'africains et afro-descendants où que nous soyons dans le monde ;

une chose est sûre, plus rien ne sera comme avant. Le temps nous dira si c'est dans le sens positif ou non.

En attendant, commençons par prendre conscience que nous sommes "fragiles", que nous sommes tous égaux face à la maladie, à la mort et que nous sommes tous connectés car tout est énergie ; renforçons donc notre empathie envers les autres, comme l'a dit Martin Luther King, "La race humaine doit sortir des conflits en rejetant la vengeance, l'agression et l'esprit de revanche. Le moyen d'en sortir est l'amour."

Pendant que le personnel médical est mobilisé aux quatre coins du monde en première ligne pour tenter de sauver des vies chaque seconde, africains et afro-descendants pourraient organiser la collecte des courses à faire pour que le plus grand nombre traverse cette crise sur le continent, partager nos remèdes traditionnels et nos pratiques positives ancestrales...C'est le moment de nous serrer les coudes pour agir ensemble dans la même direction. S'agissant de cette épidémie, certains diront que c'est l'oeuvre de Dieu, d'autre de Satan...quoi qu'il en soit, les lois spirituelles et naturelles sont toujours fidèles à elles-mêmes : rééquilibrer ce qui a été déséquilibré. Africains et Afro-descendants, prenons la dimension de ce qui nous arrive pour être plus solidaires et bienveillants les uns envers les autres. Aimons-nous et aidons-nous davantage, même si une fois de plus c'est la douleur qui nous fait prendre conscience que nous sommes UN.

En dépit de la part sombre qui habite chacun de nous, je veux croire en la lumière qui brille en tout être humain et plus globalement qui s'éveillera dans l'âme de tous les êtres vivants soucieux du devenir du berceau de l'humanité. C'est une modeste invitation à l'afro-optimisme en cette période de crise pour renforcer notre appartenance à notre africanité qui se veut bienveillante et constructive.

Mélina SEYMOUR

Afro-caribéenne, auteure et organisatrice d'évènements internationaux

#afrique #coronavirus #afrodescendant #solidarite #covid19 #épidémie #optimisme

57 vues

Mélina

Seymour

Antilles - France - Canada - Afrique

Attaché de presse :

 Julien SERRU +33  6 62 49 27 25

© 2016-2020. Tous droits réservés. Mélina Seymour